Présentation

Le Prix Claude Lévi-Strauss a été créé en 2009 par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. La gestion en a été confiée à l'Académie des Sciences morales et politiques.

Ce prix a pour vocation de reconnaître et de soutenir l'excellence dans le domaine des sciences humaines et sociales, ainsi que l'a déclaré Madame la Ministre dans son discours prononcé lors de la manifestation organisée pour le centenaire de Claude Lévi-Strauss.

L’objectif du Prix Claude Lévi-Strauss, qui ne peut être partagé, est de distinguer un chercheur qui, par ses travaux, contribue à une évolution significative des méthodes ou des approches en sciences humaines et sociales. Cette définition suppose que les travaux de ce chercheur aient acquis une forte visibilité internationale et qui dépasse les frontières de sa propre discipline. Ainsi, il s’agit d’un prix pour les sciences humaines et sociales en général et non d’un prix dédié à une discipline en particulier. Cette orientation permet notamment de tenir compte de scientifiques qui se sont intéressés à des disciplines connexes.

Pour plus d'informations sur l'esprit dans lequel travaille le jury, on peut se reporter au discours de M. Raymond Boudon, Président du jury, au cours de la cérémonie de remise du premier Prix, le 29 juin 2009 (ici).

Le Prix Claude Lévi-Strauss est d'un montant de 100 000 euros.

Tout chercheur en activité travaillant en France peut se porter candidat ou être recommandé pour le Prix Claude Lévi-Strauss. Les personnes bénéficiant de l'éméritat sont admis à concourir. Seuls les membres de l'Institut de France sont exclus de ce concours.

Un jury international indépendant a été nommé par le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche sur proposition du Secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences morales et politiques, après que ce dernier a consulté le Président du Centre National de la Recherche Scientifique, le Président de la Conférence des Présidents d'Université, ainsi que le Directeur de l'Enseignement supérieur et le Directeur de la Recherche et de l'Innovation du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Ce jury est composé de neuf chercheurs reconnus, cinq Français, dont trois académiciens, et quatre étrangers, choisis de manière à représenter au mieux l'ensemble du domaine des sciences humaines et sociales.

Le savant n'est pas celui qui fournit les vraies réponses, mais celui qui pose les vraies questions.